100 % Cradle to Cradle

Le lycée néerlandais Lyceum Schravenlant est le premier bâtiment éducatif des Pays-Bas à avoir été conçu et construit selon les principes du Cradle to Cradle. La philosophie Cradle to Cradle est une vision holistique des processus de consommation et de construction qui cherche à créer des systèmes qui ne soient pas uniquement efficients mais qui également ne produisent aucun déchet, les éléments usagés étant réemployés dans un autre produit sans perte de qualité ni création de nouveaux déchets. La municipalité de Schiedam s’est fixée l’objectif ambitieux de réduire le dioxyde de carbone émis par les bâtiments publics tout en tenant compte de la durée d’utilisation prévue d’un bâtiment et en assumant la responsabilité de ce qui se passera par la suite. Cela signifie que les bâtiments publics de Schiedam doivent pouvoir être entièrement démontés la fin de leur cycle de vie, et que les matériaux doivent trouver une seconde vie sous la forme de différents produits. En prenant en compte ces principes de développement durable, il a d’abord été envisagé d’offrir un ravalement de façade à l’ancien bâtiment de l’école, mais la plupart des matériaux de l’ancienne structure des années 1960 étaient loin d’être durables. Comme d’autres écoles construites à cette époque, le bâtiment était conçu pour une éducation à l’ancienne, et les coûts engagés pour réduire la consommation d’énergie auraient finalement été bien plus élevés que le prix d’une nouvelle construction.

« Dessine votre école »

Lorsque les architectes du bureau de LIAG à La Haye ont repris le projet, ils ont décidé d’adopter une approche innovante qui placerait les besoins et idées des 600 élèves au cœur du processus de conception. En partenariat avec l’école, ils ont organisé un projet de 3 jours durant lesquels les élèves ont été invités à « Dessiner leur école ». Le projet a donné l’occasion aux élèves de visiter d’autres projets de construction et d’imaginer des solutions qui ont ensuite été présentées aux autres élèves, à leurs parents et à la municipalité. Les retours ont ensuite été inclus au processus de conception de LIAG. Le résultat : un bâtiment relativement petit mais entièrement neutre en carbone avec une régulation optimale de la température et un air propre répondant aux normes néerlandaises les plus strictes (Frisse Scholen classe A). Le bâtiment est alimenté en électricité par 120 panneaux solaires, les chasses d’eau des toilette par de l’eau naturelle et la construction a été réalisée à partir de matériaux réutilisés et recyclables, dont 30 000 m2 de dalles acoustiques en laine de roche, qui créent une ambiance acoustique agréable. Un long mur de lichen aide le plafond à créer un environnement acoustique confortable et régule l’humidité du bâtiment. L’importance de l’environnement intérieur comme élément clé de l’éco-responsabilité a finalement convaincu la municipalité et la direction de l’école d’investir dans ce domaine.

Il abrite l’Office néerlandais du voyage, qui dispose d’un concept de bureau entièrement ouvert. Cela signifie que les employés peuvent se voir et s’entendre les uns les autres sans réelle difficulté. Entourés par des surfaces dures qui réverbèrent le son, les employés auraient pu avoir l’impression de se trouver dans un parking souterrain, d’où l’importance d’une excellente acoustique.

Un environnement intérieur sain à l’acoustique parfaite

Thomas Bögl du bureau d’architectes LIAG explique pourquoi il est important de ne pas uniquement envisager l’éco-responsabilité sous le prisme de l’impact des matériaux de construction : « Un bâtiment n’est réellement durable que s’il remplit le but premier de son existence, ici l’enseignement. Dans ce sens, un environnement intérieur sain est indispensable. » « Un bâtiment basse consommation conçu avec des matériaux durables n’est pas obligatoirement sain par définition, c’est pourquoi nous avons accordé une grande importance à l’environnement intérieur du bâtiment, avec l’acoustique comme priorité. Lorsque les niveaux sonores sont plus faibles, l’exposition au stress diminue, ce qui entraîne une baisse de l’absentéisme dû aux maladies », poursuit Thomas Bögl. Le résultat : une école agréable et durable, qui pourra facilement s’adapter à l’évolution des nouvelles technologies et offrir de nouvelles solutions de division des salles pour que le bâtiment puisse rétrécir ou grandir et ainsi remplir de nouvelles fonctions, par exemple permettre au voisinage d’utiliser les salles de sport et les les salles de classe en-dehors des heures d’école.

Lyceum Schravenlant

Hugo de Grootstraat 4
3119 HA Schiedam
Pays-Bas

Un bâtiment n’est réellement durable que s’il remplit le but premier de son existence, ici l’enseignement. Dans ce sens, un environnement intérieur sain est indispensable.

Thomas Bögl

Architecte pour bureau d’architectes LIAG
Lyceum Schravenlant (Jeroen Elings/Anton Faber), Schiedam, The Netherlands, 3000m2, LIAG architecten en bouwadviseurs, HEVO BV, PBS, Oss, Studio Moni, ROCKFON Krios, A-edge, 600 x 600, Chicago Metallic T24 Hook 2850
Produits mis en œuvre:

Le produit sur la photo a depuis été remplacé par notre nouveau plafond acoustique Rockfon Blanka®

Produits mis en œuvre:

Le produit sur la photo a depuis été remplacé par notre nouveau plafond acoustique Rockfon Blanka®

Produits mis en œuvre:

Le produit sur la photo a depuis été remplacé par notre nouveau plafond acoustique Rockfon Blanka®

Produits mis en œuvre:

Le produit sur la photo a depuis été remplacé par notre nouveau plafond acoustique Rockfon Blanka®

Produits mis en œuvre:

Le produit sur la photo a depuis été remplacé par notre nouveau plafond acoustique Rockfon Blanka®

Produits mis en œuvre:

Le produit sur la photo a depuis été remplacé par notre nouveau plafond acoustique Rockfon Blanka®

Produits mis en œuvre:

Lyceum Schravenlant

Pays:Schiedam, Netherlands
Architecte:LIAG architecten en bouwadviseurs
Plafiste:PBS, Oss
Photographe:Studio Moni
Dimensions:600 x 600

Études de cas associées