Alan Davies raconte son parcours pour devenir un professionnel accrédité WELL (WELL AP)

13 novembre 2020

Le bien-être est dans tout ce que nous faisons. Alan Davies, qui est dans notre équipe de prescription, est devenu un professionnel accrédité WELL et recommande vivement de passer la qualification.

Office building Parallel, Oslo. WELL building standard.

Immeuble de bureaux avec un professionnel accrédité WELL

Pouvez-vous nous parler de la qualification WELL AP ?

Le secteur du design et de la construction a fait de grands progrès pour rendre les bâtiments plus durables en obtenant certains éco labels tels que LEED et BREEAM. Mais avec ces labels, il n’y a qu’une petite section axée sur la santé humaine. Ils sont principalement orientés sur l'environnement et beaucoup moins sur le bien-être des occupants.

Beaucoup de recherches ont récemment été faites pour déterminer et prouver l’impact des bâtiments sur la santé humaine. La certification WELL a été créée pour combler cette lacune. Elle complète les certifications environnementales et offre une approche plus large englobant le bien-être. Cela permet aux architectes et aux designer de donner plus d’attention aux occupants de l’immeuble dans le cadre de leur projet.

La COVID a accéléré le changement de vision sur le concept du bien-être. Le Bien-être et le développement durable seront des priorités stratégiques dans les années à venir.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’examen ? Parmi les concepts abordés lesquels avez-vous trouvé particulièrement utiles pour les projets de plafond suspendu ?

L’accréditation est un processus d’examen qui évalue sept critères différents : l’air, la lumière, le confort, l’esprit, l’eau, la nourriture et la forme physique. L’air, la lumière, le confort et l’esprit sont les principaux concepts pertinents pour les plafonds suspendus.

Air – il mets l’accent sur la qualité de l’air et sur les règlementations comme la réduction des COV (composés organiques volatils) dans les espaces occupés. En d’autres termes, s’assurer que nous ne mettons pas de substances nocives dans le bâtiment. Les plafonds suspendus peuvent aider dans ce domaine en raison des normes de faibles émissions qu’ils respectent. exemple : la classe d’émission M1 pour les matériaux de construction.

Lumière – Ce critère est axé sur la qualité de la lumière et l’éblouissement. ll s'assure que nous obtenons la bonne quantité de lumière dans la salle. Pour ce faire, il s'appuie sur les différentes surfaces telles que les plafonds avec un LRV de 80% ou plus. Cela permet de dire si le cycle circadien est respecté et si la luminosité est confortable pour les yeux. Les plafonds suspendus peuvent être utilisés pour obtenir d’excellents résultats ici tout en réduisant la consommation et les coûts d’éclairage artificiel.

Confort – Ce concept est particulièrement pertinent pour Rockfon. En tant que fabricants de plafonds acoustiques, nous avons tendance à nous concentrer sur l’acoustique et cela s’inscrit généralement dans le critère Confort qui porte sur le bruit généré en intérieur, la planification acoustique, les temps de réverbération, le masquage sonore, les surfaces absorbantes et tous les domaines à voir avec la gestion du son dans l’espace.

Esprit – Ce concept vise à améliorer la santé mentale des occupants en faisant en sorte que les occupants se sentent les bienvenus dans les espaces. Les plafonds acoustiques peuvent jouer un rôle dans le bie-être mentale en aidant à créer des espaces calmes et paisibles et en apportant de la confidentialité. L’esprit est également sensible aux éléments qui nous reconnectent à la nature. Un exemple de la façon dont cela peut être fait : plantes, information sur la nature, photos... L’acoustique est un aspect de ce critère.

L’étude était-elle vraiment intéressante et pertinente ?

Oui. Ils ont vraiment travailler pour que les critères s’appliquent à la façon dont le bâtiment est conçu. Donc, pour moi, ce vif intérêt pour le bien-être et le développement durable, c'est la prochaine étape logique d’apporter ces idées aux prescripteurs avec qui je travaille. Je peux désormais leur apporter les informations et les conseils sur les pré-requis pour obtenir la certification WELL sur un bâtiment. La certifications permet aussi de proposper des solutions pour permmettre au bâtiment de passer du niveau argent à or ou platine.

Qu’avez-vous trouvé d’autre utile dans le programme ?

J’aime la façon dont il m’a donné une large compréhension de l’environnement du bâtiment. Il a également renforcé le fait que les plafonds acoustiques (et les panneaux muraux) font beaucoup plus. Il est également clair que WELL est de plus en plus important, car il y a 685 millions de pieds carrés d’espace soit certifié ou en attente d’être certifié.

Si quelqu’un a des questions, comment peuvent-ils vous joindre ?

Vous pouvez trouver mes coordonnées sur la page contact équipe prescription ou encore sur LinkedIn.